La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

Tout comme le bilan de compétences, la validation des acquis de l’expérience (VAE)
est un dispositif inscrit dans la loi (MàJ 09/2013): VAE

- Loi de Modernisation Sociale de 2002 (extrait)
- Code du Travail (Art. L. 6411-1 et s., Art. R. 6412-1 et s.)
- Code de l’Education: art. L. 214-12, L. 214-13, L. 335-5 et s., R. 335-5 et s. et R. 361-2 pour les diplômes ou titres à finalité professionnelle, art. L. 331-1, L. 613-3 et s. et L. 641-2 pour les diplômes de l'enseignement supérieur

Ce qui est à retenir

« Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience,… en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle,… , enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles.» (Article L.900-1 du Code du Travail)

« Peuvent être prises en compte, au titre de la validation, l’ensemble des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme ou du titre. La durée minimale d’activité requise ne peut être inférieure à trois ans.» (Article L.335-5 du Code de l’Education)

ATTENTION! la loi du 8 août 2016 (dite loi Travail) a ramené l'ancienneté exigée pour bénéficier de la VAE de 3 à 1 an.

 La VAE est un dispositif très ouvert qui permet de "transformer" une expérience significative en certification reconnue (diplômes, titres, etc.).

Comme n'importe quel processus qui peut toucher un individu en phase de changement, il nécessite un engagement personnel qui s'inscrit sur la durée: la démarche est réfléchie, construite et répond à un projet personnel et professionnel.

Comment ça marche?

Techniquement parlant, le processus VAE n'est pas compliqué en soi (il est résumé ici). Mais il est l'image de ce que suppose cette démarche personnelle, d'un point de vue psychologique: il y a plusieurs étapes, qui ont toutes leur importance, des temps d'attente et de maturation (c'est malheureusement parfois trop long, pour des raisons administratives...), des temps de production (livrets/dossiers), puis enfin la certification.

Voici dans les grandes lignes le parcours-type:

ID-1001879210> Le préalable: dans le cadre d'un projet personnel et professionnel, vous avez identifié la VAE comme solution à la réalisation de ce projet (suite à une réflexion personnelle, un bilan professionnel, une proposition de votre employeur, etc.). Bien sûr, vous avez commencé à vous informer en allant faire un tour ici...

1> Etape 1, s'informer auprès d'un organisme habilité: après avoir pris contact avec un Point Relai Conseil (PRC), comme le CIBC 33, vous pourrez participer à une réunion d'information collective puis recevoir une information personnalisée: validation des prérequis règlementaires, certifications possibles, prises en charge financière envisageables, etc.

2> Etape 2, préparer sa demande de recevabilité: suite à la précedente étape, vous savez que vous pouvez être règlementairement candidat (expérience, ancienneté, etc.). Vous avez identifié une ou plusieurs certifications qui colleraient à votre projet: diplôme, titre, certificats de qualification professionnelle... répertoriés sur le site du Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP). Du coup vous connaissez le ou les organismes certificateurs vers lesquels vous allez vous tourner pour connaître leurs modalités VAE, souvent spécifiques (l'entretien individuel de l'étape précédente aide à cela le plus souvent). Pierre angulaire: le référentiel de la certification visée. C'est votre nouvelle bible, qui ne vous quittera plus jusqu'à l'aboutissement de votre démarche!

3> Etape 3, le dossier/livret dit de recevabilité (livret 1 de l'Education Nationale): seul ou accompagné, vous le remplissez avec soin et minutie au regard du référentiel, votre nouveau livre de chevet. Là, vous avez un très bon aperçu du travail qui vous attend! Travail de remémorisation, de réflexion, début d'(auto)analyse de votre parcours, retranscription dans un dossier... Et vous n'oublierez pas la liasse administrative demandée, peut-être un CV digne de ce nom, une lettre de motivation... Bref, c'est parti!

IMPORTANT: ce travail d'inventaire de ce que vous connaissez et savez faire vous permettra d'avoir une bon aperçu de l'écart qu'il y aura entre votre capital issu de votre expérience et ce qu'exige le référentiel diplôme/titre. Si vous ne couvrez pas à 75% minimum ce référentiel, demandez l'avis d'un expert. Mais rassurez-vous, personne ne couvre à 100% un référentiel, ou alors la certification visée est d'un niveau beaucoup trop faible par rapport à la pratique du candidat à la VAE! Là encore, je vous invite à me contacter.

Parcours VAE ACMEtape "entre deux", la prise en charge financière: comme toujours, elle dépend avant tout de votre statut (salarié, travailleur non salarié, demandeur d'emploi, chargé de famille...), et les financeurs sont ceux de la formation continue (Etat, régions, OPCA, OPACIF essentiellement).

Et si vous êtes salarié, vous aurez le choix entre 2 voies: votre employeur est partie prenante (à votre initiative ou à la sienne), il n'est pas associé au projet (par souci de discrétion de votre part, par refus de celui-ci, ou tout simplement parce que vous n'avez pas osé en parler!).

Allez faire un tour par , vous y trouverez certainement des renseignements qui vous concernent, et pour une information personnalisée, contactez-moi, c'est encore le plus simple.

4> Etape 4, le dossier/livret dit de validation (livret 2 de l'Education Nationale): si l'accompagnement n'est pas obligatoire pour élaborer ce document, pour qui n'a pas l'habitude de manipuler ce type de "matériau" c'est prendre un risque certain et inutile, d'autant que cela peut être le plus souvent pris en charge (dans une certaine limite, bien évidemment). Votre évaluation reposera pour l'essentiel sur cet écrit, l'entretien avec le jury (lorsqu'il y en a un) s'zappuiera également dessus. C'est l'étape à ne surtaout pas négliger!

5> Etape 5, la certification/validation: point d'orgue de votre démarche, son résultat sera à l'image de votre investissement personnel et de la qualité de l'accompagnement dont vous aurez bénéficié. Cette étape varie fortement d'un diplôme/titre à un autre (voir "Etape 2"): parfois simplement sur dossier, parfois dossier + "soutenance" devant le jury, parfois dossier + mise en situation + soutenance... Bref, là encore il faut être préparé (cette préparation est le plus souvent incluse dans l'accompagnement à la rédaction du dossier/livret de validation).

6> Parcours post VAE: de quoi parle-t-on? Pour faire simple, il faut considérer que chaque certification accessible via la VAE sont constitués d'éléments distincts les uns des autres, qui portent différents noms (CCP ou Certificat de Compétences professionnelles pour le Ministère du Travail, UE ou Unités d'Enseignement pour le CNAM, etc.). Ces élements forment un tout: la certification visée. Deux cas de figure: vous n'avez validé aucune unité, vous avez validé une partie des unités. Notez que dans un cas comme dans l'autre, le jury doit obligatoirement vous proposer une ou des solutions pour atteindre votre but!

Cas de la validation partielle, objet de toutes les attentions des acteurs institutionnels de la VAE! Toutes les études statistiques montrent qu'il est très difficile pour la plupart des individus de se mobiliser à nouveau après tant d'efforts, et ce pour différentes raisons (même si d'année en année il y a du mieux...). Ill commence à exister des mesures d'accompagnement pour vous aider à boucler votre parcours, renseignez-vous (retour au PRC, à votre conseiller, au certificateur, etc.). Ne nous voilons pas la face: seul, c'est (très) difficile. Peut-être qu'un bout de formation pourra être une solution, la pratique en situation de travail portant sur ce qui n'est pas encore acquis pourra en être une autre...

L'étape de certification d'une VAE ne doit jamais être une fin, quelle qu'en soit l'issue, mais le début d'autre chose!

Stéphane Gaude vous accompagne

Depuis 2010, j'accompagne les parcours des personnes dans leur démarche de VAE. D'ailleurs, il est à noter au passage que j'ai moi-même mené à bien une telle démarche en 2004-2005, dans le cadre de mon changement de carrière.

De mon point de vue, et au vu de mon expérience dans ce champ-là, ma double compétence de conseiller en bilan de compétences d'une part, et de formateur d'adultes d'autre part, me donnent une vraie valeur ajouté dans cet exercice. Car la démarche de VAE est un véritable apprentissage qui résulte d'un processus de réflexion et d'analyse de ses pratiques professionnelles.

ID-10098234Deux niveaux d'intervention dans l'accompagnement: à l'échelle de la personne (de façon individuelle ou collective) , à l'échelle de l'entreprise:

L'accompagnement individuel: dans la limite de mes possibilités, je préinforme (gratuitement) et oriente auprès des interlocuteurs compétents les personnes en début de projet, en fonction de leur situation.

La relecture du dossier de recevabilité (étape 3) est l'une des prestations que je propose: elle fait l'objet d'une dépense personnelle ou d'une dépense de l'entreprise. De même, je peux pré évaluer le niveau du candidat à la VAE au regard du référentiel de la certification visée (évaluation diagnostique), ce qui permet d'objectiver les points forts et points faibles en vue de la validation (cf. le point "IMPORTANT" de l'étape 3, rubrique précédente).

Le cœur de l'accompagnement reste la rédaction du dossier de validation et la préparation à l'épreuve finale (sauf s'il n'y a pas de passge devant un jury, bien évidemment. Cela fait l'objet d'une d'un devis, les plafonds de financement ainsi que le nombre d'heures possible variant d'un financeur à l'autre. A noter également: je suis moi-même jury professionnel sur différentes certifications, notamment le titre professionnel de "Formateur Professionnel d'Adultes" du ministère du travail.

IMPORTANT: en cas de non-réussite ou de réussite partielle, j'accompagne gratuitement le candidat dans la mise en place d'une nouvelle stratégie.

L'accompagnement collectif, à la demande d'une entreprise ou de tout autre organisation: c'est là l'un de mes points forts, qui fait l'objet d'une proposition spécifique à chaque de figure. Grâce à ma double compétence formateur/conseiller, j'alterne "ateliers méthodologiques" et accompagnement individuel selon la typologie du public, ses attentes, ses besoins réels... tout en conservant la capacité à modifier de façon concertée le scénario préetabli si cela devait s'imposer. La proposition écrite détaille les moyens, les modalités et les conditions de mise en œuvre.

L'accompagnement de l'entreprise (ou de toute autre organisation): ce sont mes compétences de consultant en ingénierie de projet que je mets alors à contribution (diagnostic et étude de faisabilité, recherche de financements, création et mise en place des procédures, constitution de partenariats, formation des ressources internes, évaluation du dispositif)., avec la particularité de pouvoir accompagner les individus dans le cadre d'une telle démarche.

Parfois, mon action se limite à la relecture des dossiers 1 et/ou 2, lorsque l'accompagnement se fait en interne.

En savoir plus sur la VAE...Haut de page

Le portail officiel de la VAE

Les 10 ans de la VAE - Aquitaine Cap Métiers, très bonne illustration de ce qu'est la VAE

Guide de l'académie de Bordeaux

Guide du FONGECIF Aquitaine (le congé VAE)